• Glodine Vatomene

Les solutions pour la pollution atmosphérique ?

La Banque mondiale compte en 2016, 5.5 millions de personnes par an dans le monde qui meurent de la pollution atmosphérique.

Ce type de pollution est caractérisé par des particules ou gaz qui attaquent la pureté de l’air, elles sont assez concentrées pour créer un effet toxique et néfaste.

Certains événements ou activités ont été la cause de la dégradation de l’air. Comme certains phénomènes naturels : incendies des forêts; ou encore les activités humaines

comme l’industrie du transport, l’agriculture, le chauffage résidentiel...

La révolution industrielle a aussi été un épisode marquant dans la pollution de l'air.

Des résultats inquiétants poussent le gouvernement et des organismes à agir. Le nombre de décès, le nombre de maladies et l’augmentation de l'effet de serre font partie des faits alarmants. Je vais donc vous présenter quelques solutions trouvées par des spécialistes et des organismes pour lutter face à cette contamination.


Avant de changer les habitudes néfastes des habitants de ce monde, nous devons

passer par l’information. Impacter, sensibiliser sont devenus des activités très utilisées. C’est ce qu’a fait l’association CLCV (consommation logement cadre de vie). C’est une association nationale de défense des consommateurs et des usagers. Cet organisme est allé rencontrer les habitants de la Sarthe pour les sensibiliser à la pollution se trouvant dans leur logement. Un groupe de bénévoles s'est associé pour faire passer des dépliants qui permettent d’instruire les locataires sur les bons gestes à suivre. Comme sur le fait qu’il faut souvent aérer et ventiler une pièce. Ils ont laissé une opération auprès des établissements scolaires pour leur faire comprendre à quel point il est important que l’air intérieur soit purifié.


Après avoir été impacté, il faut se réunir pour proposer des solutions. C’est le cas dû

CAUE (conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement) du Finistère, l’association Kernavélo et Approcha Écohabitat qui se sont unis pour traiter sur le thème de la mobilité douce dans les villes. Pour laisser la place au vélo dans les villes, ils se sont demandés comment produire un aménagement qui permettrait le partage d’une route. Et ensuite ils se sont concentrés sur la mobilité douce et l’effet positif sur les villes. Où ici, ils se sont demandé comment rendre la ville plus attractive avec les alternatives de déplacement.


Comme nous ne pouvons pas prévoir et changer les accidents naturels, nous avons un autre rôle important et qui nous concerne. C’est de réduire les activités destructrices que l’humain a engendré. Et pour ça, il faut d’abord impacter, s’informer, proposer des

solutions et agir. Et ces solutions doivent être efficaces et réalisées dans la durée.




Smog Free Project est un projet qui a pour but de répondre au problème de pollution atmosphérique. Le Studio a d’abord créé un purificateur d’air anti-smog de 7m de haut et implanté dans les espaces urbains. Il se base sur une technologie d'ionisation positive. Il nettoie 30 000 m3 par heure et utilise l'électricité verte.

Le studio a développé le projet en créant un anneau sans smog qui produit 1 000m3 d’air pur pour la ville. Et le vélo sans smog qui aspire l’air pollué pour le transformer en air purifié.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout